Partie 2 - Je m'initie au « Zéro Déchet », pourquoi et comment

Rédigé par Florian Siegenthaler aucun commentaire


28 juillet 2017 Lifestyle, Écologie aucun


Pour ceux qui n'avait pas lu mon premier étonnement sur notre ultra gaspillage au point que même les poubelles s'apprêtent à faire la grève, vous pouvez lire la première partie ici.

Voilà six mois et déjà pleins d'aventures, enfin j'ai dû relativiser, on n'y passe pas en un jour au *presque* Zéro Déchet !

Alors, pour faire vite fait ma vision a totalement changé, avant j'étais quelqu'un comme tout le monde qui pensait que recycler c'était être "écolo", mais que nenni, je vois du plastique partout, ça piiiiique les yeux ! Il y a des déchets partout, voici quelques exemples :

Remarque: je ne vois pas le mal partout, hein, c'est juste que j'ai remarqué qu'au fil du temps, ça fait beaucoup de petites choses jetées puis brûlées qui auraient pu être évitées, n'y voyez pas d'extrêmisme. L'extrêmisme tue des chatons.

  • La touillette, le sucre papier et la crème plastique du café qu'on vous sert à la pause
    • Euh, une cuillère en métal, un pot de sucre et on a déjà améliorer les choses non ?
  • Le petit papier sous la tasse à café dans la sous-tasse, mais il sert à quoi m'dame ?
    • Mais qui a bien pu inventer un truc aussi inutile ?
  • Le gobelet jetable pour le café des cours du soir
    • Si vous voulez proposer une loi contre les gobelets jetables c'est volontiers !
  • L'emballage + les trois serviettes pour un panini ou un hot-dog (je mange si salement ?)
  • Le plastique autour de mon biscuit préféré de la Migros « American Cookie », j'en suis multirécidiviste
    • Thérapie terminée.
  • Les paquets plastiques de pâtes
    • Depuis peu les pâtes sont en bocaux lavables :-)
  • Le sachet plastique autour de la pastille pour lave-vaisselle, non mais sérieux, on a besoin d'emballer ça ?
    • Je n'ai pas encore de solution, je me suis contenté de prendre les produits "Held" qui sont bio.
  • Le pot en verre pour la sauce tomate prête-à-l'emploi, est réutilisable/recyclable, ça va :-)
  • La plaque de chocolat... plastique + aluminium
    • On le trouve en vrac, pas encore testé
  • Le paquet de chips, ce bel emballage plastique avec alu thermocollé, miam
  • Le must du must, un cadeau de Noël qu'on avait reçu... la fameuse boîte de chocolat sur-sur-suremballée, trois ou quatre emballages pour parvenir aux sésames intenses et fondant... Bravo les choco-déchets-latiers, moi ce qui m'intéresse c'est le choco, le reste je m'en fiche. :-)
  • Euh, la coop qui distribue des déchets en papier vert... pour rien

Coop Pronto et les déchets de leur concours

Merci qui ? Merci Coop !

Cette photo a été prise à la gare de Renens devant la vitrine de Coop Pronto tel de l'argent jeté par les poubelles.

Bon, dans tout cela il y a quand même du positif, j'ai avancé dans ma démarche, petit compte-rendu :

  • On a fait une fondue presque zéro déchet il y a quelques mois, le fromage servi dans le tuptup à la laiterie d'Aigle, bouteille de vin en verre recyclable, à quand la consigne ? Je n'ai juste pas fait attention, le pain avait un emballage papier, prochaine étape le sac à pain !
  • J'ai évité 4 emballages en prenant des petits pains avec mes doigts à la Coop
  • 2 emballage de moins pour un panini et un hot-dog
  • Il est difficile de se faire comprendre rapidement et de manière directe aux commerçants, là si ZeroWasteSwitzerland aurait un moyen magique moins tape-à-l'oeil qu'une affiche sur le front je suis preneur. Du coup je suis devenu membre pour les soutenir, au moins c'est du concret par rapport à d'autres associations écologistes.
  • Globalement, j'ai un rythme de vie chargé difficile à modifier d'un coup, je ne me suis pas trop privé (et donc hop des déchets) mais j'ai fais quelques petits gestes et une grande prise de conscience, l'idée de base était de ne pas forcément trop modifier mon confort actuel en me privant.

Pour résumé, six mois de ZD ça avance à petit pas, ça devient un jeu, c'est des habitudes à prendre, j'attends particulièrement de commander des verres inox pour me balader avec, ou alors je vais réutiliser les verres de festivals qui traînent dans le placard. J'ai repris ma gourde de sport tous les jours dans mon sac (je n'achète quasiment plus de bouteille PET), on n'utilise presque plus de papier ménage, juste une serviette microfibre en tissu.

J'ai aussi fais des découvertes sympathiques, deux magasins zéro déchet qui sont aussi en bio à quelques kilomètres de chez moi, je vais y chercher mes céréales, les pâtes, le liquide vaisselle, le sirop, etc en vrac ainsi que du liquide vaisselle au citron qui mousse bien (sisi). Les tenanciers et tenancières sont très sympathiques, c'est chaque fois un plaisir d'y retourner. Quel plaisir d'aller faire ses courses !
Dans la même veine, j'ai découvert un producteur à 2 kilomètres de chez moi en bio qui fait des paniers, j'hésite ça me tente, ainsi que pleins d'autres découvertes.

Globalement les efforts se font petit à petit, j'ai réutilisé plusieurs pots de sauce tomate pour d'autres utilisations (vinaigre, thé, chocolat, etc), c'est beaucoup plus beau un produit entouré de verre que de plastique, je trouve que ça revalorise le produit, ça renoue un lien avec celui-ci. On a aussi investi dans un petit bac à compost, plusieurs kilos d'épluchures ont été remis en liberté récemment, je le recouvre avec un peu de terre pour les éventuelles odeurs. On a des sacs à fruits et légumes en tissu réutilisables, les caissières que j'ai croisé sont toujours surprises en passant les articles de voir ces petites pochettes et sont heureuses de voir le changement arriver. On approche un peu la tendance minimaliste sans forcément tout révolutionner, on désencombre et on essaie d'acheter que ce qui est essentiel.

Quelques conseils si vous souhaitez commencer :

  • Se priver pour faire moins de déchet ? Cela fera l'effet contraire, allez y avec le temps ça passera mieux ! Trouver des solutions et prenez du temps pour vous.
  • Jeter tous vos produits pas bio pleins de déchets ? Finissez-les tranquillement et réfléchissez à la meilleure solution pour les remplacer. Car il faut plus de matière grise pour utiliser moins de matières premières. N'hésitez pas à poser des questions sur des produits alternatifs comme les savons solides, le produit vaisselle (et lave-vaisselle), etc
  • Vouloir tout changer ? Si vous êtes seul ça peut fonctionner, attention à ne pas brusquer votre entourage qui n'est pas forcément en phase avec vous. Si vous êtes en couple ou en famille il peut être intéressant de lancer une discussion pour prendre la température et que chacun propose des solutions à faire ensemble.
  • Jeter les emballages plastique pour les remplacer par du verre ? Attendez qu'ils cèdent, sauf si ils ne sont vraiment pas pratique ou dangereux pour la santé.
  • Et restons pragmatique en trouvant des solutions réfléchies, adaptées à l'usage et qui vous plaisent.

J'aurai bien voulu vous faire un retour d'expérience plus tôt, mais la période n'était pas forcément adaptée, la relecture aurait été difficile.

Et vous, que faites-vous pour diminuer votre impact environnemental ?


Mes lubies du moment

Rédigé par Florian Siegenthaler aucun commentaire


04 juillet 2017 Lifestyle, Écologie aucun


Une fois n'est pas coutume, j'ai délaissé ce petit blog. J'ai décidé de prendre plus de temps pour moi, des fois, ça fait du bien. :-)

SwissNeutral.net

Une association qui existe depuis deux ans maintenant, en apparence il se passe rien mais en arrière-plan des fourmis travaillent d'arrache-pied pour améliorer la neutralité du net en Suisse, et pour la rendre disponible tout simplement.

Je m'y remets et le prochain travail sera la refonte du site web avec du Bootstrap tout joli, CSSisé etc. L'idée est aussi de refaire tous les textes, alimenter le blog avec de l'actualité, etc, bref quelque chose de beau.

Si vous voulez en savoir plus n'hésitez pas à aller tchatter sur la room Matrix : https://riot.im/app/#/room/#swissneutral:matrix.org avec les coupains.

Zero Waste

Un mouvement que je commence à suivre, le zéro déchet. Une prise de conscience sur les possibilités pour diminuer drastiquement notre impact sur l'environnement, ça commence par les déchets, tu les évites avant de les avoir, puis après tu te fais embarquer à acheter en vrac avec tes p'tits bocaux en verre tout mignon, et là c'est le drame bio.

Presque fini les bouteilles PET, les emballages futiles en tout genre, la vaisselle jetable, et pire encore.

Oui, en commençant à diminuer mes déchets sans le vouloir, j'achète plus de produits locaux, bio et sans emballage (en vrac). C'est rarement les trois à la fois mais j'essaie de faire au mieux. Sisi j'ai pleins de bocaux en verre, j'y mets les pâtes, le sel et les céréales dedans, j'ai même trouvé du liquide vaisselle en vrac ! Merci Bokoloko et Chez Mamie.

Puis tu réfléchis à ton mode de vie, vaut-il mieux courir dans tous les sens ou se poser les bonnes questions ? Vivre à 200 km/h ou calmement et sereinement ? A une époque où tout va plus vite, j'ai décidé de prendre le temps de dire stop puis me poser des questions sur ce qu'on veut réellement comme modèle de société.

Et pour terminer j'ai pris un peu le courant d'air du minimalisme, en ayant moins de choses, donc moins de déchets, donc plus de bonheur.

J'ai gagné en confort de vie, je suis plus heureux et plus en lien avec la nature, les commerçants locaux et moi-même. :-)

Relancer des projets

Le temps revient enfin vers moi. Tu m'avais manqué.

Cela fait longtemps que j'ai envie de travailler à nouveau sur certains projets, notamment celui de prendre soin de mes données. Je ne veux pas du cloud à l'américaine où toutes mes informations fuitent en avant, je n'en ai donc pas et je dois faire tout seul ou me faire aider. A être têtu j'ai perdu pas mal de contacts à plusieurs reprises...

J'ai donc pris l'initiative de reprendre l'auto-hébergement en me fournissant mes propres services à la maison sur ma connexion Internet comme :

  • Ce blog
  • Mes courriels
  • Cloud personnel (fichiers, contacts, etc)
  • Résolution DNS

Puis j'entame aussi une revue complète de mes données, donc du réseau et des sauvegardes.

A bientôt !


Mozilla force gentiment HTTPS

Rédigé par Florian Siegenthaler aucun commentaire


16 avril 2017 Sécurité, World Wide Web aucun


Mozilla l'éditeur du célèbre logiciel de navigation web donne le rythme de croisière aux gestionnaires de site web pour que chacun implémente HTTPS afin d'assurer une meilleure sécurité et améliorer la vie privée des utilisateurs jusqu'ici trop longtemps oubliée.

C'est bien connu, les webmasters n'ont en général que peu d'intérêt soit pour la sécurité des réseaux ou une faible considération pour la vie privée des utilisateurs. Mozilla a pris cela en compte et décide d'attaquer frontalement les webmasters en les forçant à changer leurs pratiques et à intégrer HTTPS nativement, surtout depuis que Let's Encrypt a fait son apparition et que les certificats peuvent être obtenus gratuitement et renouvelés automatiquement.

Changelog rapide:

  • Firefox 51: petit cadena barré rouge dans la barre d'adresse pour les pages possédant un champ mot de passe sans HTTPS
  • Firefox 52: texte dépliant très visible s'affichant directement en-dessous du champ de mot de passe sans HTTPS, beaucoup d'utilisateurs ont tiqué et ont contacté leur webmaster pour explication (avec des réponses surprenantes, proposant aux utilisateurs d'accepter des certificats invalides de la part de certains supports au lieu de faire leur travail correctement)
  • Firefox 55: la demande de géolocalisation de la part des sites web devra se faire en HTTPS, c'est déjà le cas pour Chrome

On pourra bientôt espérer que les deux leaders Mozilla Firefox et Google Chrome mettront des avertissements bien visibles pour les formulaires web sans champ de mot de passe mais qui demandent des informations personnelles*.

* mention spéciale au Canton de Vaud pour tous ses nombreux formulaires insecure et qui ne s'en cache pas, y compris pour le service de Protection des données et de la Transparence (c'est pas faute d'avoir prévenu la DSI), mais où vont mes impôts...

Merci Mozilla de faire avancer la société. :-)


Ubiquiti Unifi en machine virtuelle: impossible d'accéder au contrôleur

Rédigé par Florian Siegenthaler aucun commentaire


12 février 2017 GNU/Linux, Auto-hébergement, Virtualisation proxmox unifi ubiquiti vm


Aujourd'hui j'ai commencé à monter un système de virtualisation avec Proxmox 4.4 qui est très efficace* pour me faire quelques machines virtuelles/container à la maison et recommencer l'auto-hébergement comme je l'ai pratiqué durant 4 ans. Oui ça me manque tellement d'avoir mes données chez moi plutôt que sur « l'ordinateur de quelqu'un d'autre » (le fameux Cloud).

Comme j'ai des points d'accès (AP-AC-Lite) Wi-Fi Ubiquiti qui gèrent le handover, il me faut installer le contrôleur Unifi, ne voulant pas sacrifier une machine physique entière juste pour avoir du Wi-Fi chez moi je l'ai mis dans un container Debian 8.

Le soucis c'est qu'il a soif pour pas grand chose, autrement dit de base le container fait 6 GB selon un df -h sur la VM, et comme je pensais qu'il fallait très peu de ressources pour faire tourner cette usine à gaz j'ai mis que 3 GB, le service "unifi" fonctionne, mais le serveur web ne démarre pas car il n'a pas 3 GB de libre selon la documentation un peu fouilli de Ubiquiti.

Pour résoudre ce problème, il faut arrêter la VM sur Proxmox (ou autre hyperviseur), redimensionner le disque à 10 GB pour être tranquille et relancer la machine, vous devriez pouvoir vous connectez sur https://ip_du_serveur:8443.

* Efficace oui, c'est le laptop sur lequel je l'ai installé qui peine à suivre, un Intel Dual Core avec 2 GB de RAM, sinon Proxmox c'est de la balle ! :-D


Partie 1 - Je m'initie au « Zéro Déchet », pourquoi et comment

Rédigé par Florian Siegenthaler aucun commentaire


31 janvier 2017 Lifestyle, Écologie aucun


Mon nouvel objectif depuis qu'on m'en a parlé (merci frangine de m'avoir fait découvrir ça), améliorer mon bilan écologique pour notre si belle et précieuse planète Terre, j'ai découvert le « Zéro Déchet » ou plutôt comment éviter de consommer des déchets que je dois ensuite jeter le samedi à la déchetterie ou qu'ils arrivent dans ma poubelle.

Ma grande interrogation était de savoir si on pouvait devenir plus écologique tout en gardant un mode de vie normal (européen) sans vivre dans une grotte et garder un côté social acceptable, je pensais que la réponse était sûrement pas, désormais je pense que la réponse est oui, presque mais oui.

On entend souvent ces remarques sur les écolos comme quoi ce serait retourner à l'âge de pierre, à dormir dans une caverne et à s'éclairer à la bougie, tout ceci est faux, on peut très bien avoir un mode de vie actuel en diminuant fortement notre impact sur l'environnement, sans prendre plus de temps, juste en s'organisant selon le livre « Famille zéro déchet ».

Pour tout avouer j'ai un très mauvais bilan écologique actuellement, mais je souhaite l'améliorer, et de manière simple.

Le sachet finira brûlé...

Par exemple quand je vais acheter un pain au chocolat à la boulangerie, pourquoi me donne t-on un sachet que je vais jeter 3 minutes plus tard qui finira brûlé dans un grand four à déchets puis des substances seront rejetées dans l'atmosphère, mais ça peut très bien être un emballage plastique (contenant) ou le sac en plastique fin qui n'est pas durable qui finira lui aussi à la poubelle.

L'intérêt du contenu mais pas le contenant

Autrement dit, si on y réfléchit ce qui m'intéresse c'est le CONTENU, le contenant ne sert à rien et c'est bien tout là le problème. De plus vous le payez...

Quoi on m'aurait vendu des déchets ? Comment ça ?

L'idée c'est de m'organiser pour diminuer le nombre d'emballages, car de 1) je les paie, ainsi que les sacs communaux taxés pour les transporter à l'incinérateur, de 2) je n'en ai pas besoin, j'ai juste besoin du contenu, pas du contenant, de 3) la plupart en plastique finissent brûlés... quel gâchis !

Plusieurs solutions s'offrent à moi :

  • Prendre des TupTup* dans la chariotte quand je vais faire les courses pour acheter des produits vendus en vrac, de plus en plus de magasins de ce style apparaissent, et ce n'est pas une mode mais un besoin réel pour diminuer le nombre d'emballage. Il faut que je fasse un repérage de ces magasins ingénieux.
  • A rajouter aussi dans la chariotte des petits sacs en tissus pour mettre les fruits et légumes achetés en vrac, inutile de toujours devoir jeter les sacs plastiques...
  • Refuser les produits qui ont des emballages ou qui sont suremballés
  • Refuser systématiquement les concours carrés verts de la Coop pour les jeter 10 secondes après...
  • Mieux prévoir mes repas et la quantité nécessaire
  • Me créer un compost pour éviter d'incinérer des végétaux et faire de l'humus naturellement, en plus le compost c'est tendance !

* TupTup: Nom donné aux récipients (de l'origine du mot Tupperware) réutilisables et recyclables , c'est à dire pas en plastique mais plutôt en verre, bois ou métal

En somme je débute et j'ai beaucoup d'habitudes à changer, mais une fois les bonnes pratiques apprises ce seront des automatismes, et j'aurai un meilleur bilan écologique sans faire d'effort supplémentaire !

Le début va être périlleux mais je tente, comme une envie d'améliorer notre petit monde, reste à finir les chocolats de Noël suremballés. :')

La suite dans un prochain article.